4 Février 1789 - 1er date officielle de la commémoration de l'esclavage - New Dilemm

4 Février 1789 - 1er date officielle de la commémoration de l'esclavage


Aujourd'hui, nous allons vous parler d'un épisode historique français oublié ou qu'on a voulu faire oublier .. À vous de choisir !
Le 4 Février 1789 ne dit rien à personne ... Mais pourtant il s'agit d'une grande date dans l'Histoire française. Cette date représente la commémoration officielle de l'abolition de l'esclavage votée par la représentation républicaine de l'époque. Suite à ce texte interdisant l'esclavage, ce jour est fêté en France et dans les colonies comme à Saint-Domingue (Haïti), Guadeloupe, et oui !
Mais toutes personnes ayant bien apprit ses cours d'histoire me dira que en 1809 l'esclavage existait encore ! Tout peut s'expliquer par un seul homme : Napoléon !
Napoléon que l'on célèbre comme l'un des pères de la république française est, en effet, la cause du rétablissement de l'esclavage.
Le 20 Mai 1809, il rétablit l'esclavage dans les colonies, interdisant donc ce fameux texte du 4 février 1789.
Et ce n'est que quelques années plus tard, en 2001, que la journée de commémoration nationale de l'esclavage est décidée, et sera célébrée le 10 mai.

La décision de ne pas reprendre la date du 4 Février comme journée de la commémoration de l'abolition de l'esclavage s'explique, car :

Premièrement, c’était reconnaître que Napoléon a rétabli l’esclavage: un crime imprescriptible depuis le 10 Mai 2001 (Loi dite Taubira) mais un crime officiellement nié puisque Napoléon reste officiellement glorifié par la la République française (musées subventionnés par le ministère de la Culture, tombeau de Napoléon dans l’enceinte militaire des Invalides, etc).

Deuxièmement : C’était valoriser la première abolition de l’esclavage, intervenue sans aucune indemnité accordé aux colons esclavagistes. Cette valorisation aurait implicitement remis en cause l’indemnité de 123 millions (4,4 milliards d’euros) accordé
aux colons lors de la seconde abolition du 27 Avril 1848 et la question du remboursement aurait pu, dès lors, être posée.

Donc voilà pourquoi nous célébrons la commémoration de l'abolition de l'esclavage le 10 Mai, mais il est bon aussi de savoir qu'un premier texte officielle était déjà précurseur de celui que l'on connaît aujourd'hui.

On en entend jamais parler mais c'est bien de le savoir !
Voilà pour ce Throw Back Tuesday même si on est pas Mardi.

Merveille.
Fourni par Blogger.